Toujours très attendue, la nouvelle exposition de l’Hôtel de Caumont vous attend

Image
Giuseppe Porta, dit Salviati le Jeune, (Castelnuovo di Garfagnana, vers 1520 – Venise, 1575-1576), La Résurrection de Lazare, vers 1543, huile sur toile, 162 × 264 cm, Fondazione Giorgio Cini, inv. 20039, photo : Venezia, © Fondazione Giorgio Cini
Image
Piero di Lorenzo Ubaldini, dit Piero di Cosimo (Florence, 1462 – 1522), La Vierge et l’Enfant avec deux anges, vers 1505-1510, huile sur bois, 116,2 × 85,2 cm, Fondazione Giorgio Cini, Galleria di Palazzo Cini, inv. 40017, photo: Venezia, © Fondazione Giorgio Cini
Image
Attribué à Piero della Francesca (Borgo San Sepolcro entre 1412 et 1420 – 1492) ou Luca Signorelli (Cortone, vers 1450 – vers 1523), La Vierge et l’Enfant, vers 1470-1475, tempera et huile sur bois, 61,8 × 53,3 cm, Fondazione Cini, Galleria di Palazzo Cini, inv. 40014, photo : Venezia, © Fondazione Giorgio Cini
Image
Vik Muniz, Les prisons de Piranèse, Prison VI, La fumée du feu, 2002, 65.5 x 50.8 cm, impression au jet d’encre d’archives, Courtesy Ben Brown Fine Arts, Londres, photo: Vik Muniz – Courtesy Ben Brown Fine Arts, © Adagp, Paris, 2021

À l’occasion du 70e anniversaire de la création de la Fondation Giorgio Cini, l’Hôtel de Caumont - Centre d’art d’Aix-en-Provence vous propose un voyage à Venise en présentant pour la première fois hors d’Italie des chefs d’œuvre de la collection Cini, l’une des plus importantes collections d’art ancien italien. Les 90 peintures, sculptures, dessins et objets précieux présentés font partie de l’un des plus prestigieux ensembles d’art italien, du xive au xviiie siècle, réuni par l’entrepreneur et philanthrope Vittorio Cini (Ferrare 1885 – Venise 1977). En hommage à la mémoire de son fils Giorgio, mort dans un accident d’avion en 1949, Vittorio Cini établit, en 1951, la fondation qui porte son nom.
Sa curiosité insatiable et les conseils avisés d’historiens de l’art prestigieux lui ont permis, en l’espace de cinquante ans environ, de former une collection exceptionnelle tant par sa qualité que par la variété de techniques et de typologies d’objets. On y trouve des sculptures, gravures, dessins, objets de mobilier et des peintures sur bois ainsi que des porcelaines vénitiennes et des ivoires français, des miniatures et des volumes finement décorés.
La scénographie vous entraîne à travers 6 sections d’une « chambre des merveilles », qui s’inspire de l’aménagement de la demeure du collectionneur, sur le Grand Canal à Venise
à « Vittorio Cini, ou le dernier des doges »
Vous n’avez pas fini d’être émerveillés.

Samedi 27 et dimanche 28 mars