Image

URBAN GUIDE

À l’affût de bonnes idées et adresses ? Expositions, festivals, concerts, boutiques, collections capsules, restaurants, bars… Toutes les dernières actualités et ouvertures de la Côte d’Azur sont présentées dans notre rubrique Urban Guide. De quoi découvrir toute la richesse et la diversité du maillage culturel, shopping et gastronomique à tester sans attendre de Saint-Tropez à Monaco. Les créateurs locaux ont également la parole dans ces pages.

juin 2021

Neolithique

Nouvelles histoires, anciennes pierres

Dans le showroom du Cros-de-Cagnes, il y a toutes ces familles de serre-livres, plateaux, vide-poches et bouts de canapés, conçus et réalisés à partir de chutes de la Marbrerie Provençale. Visite.

Par Eve Chatelet
Image
Le designer Dom Trapp et Denis Riocreux à la Marbrerie Provencale du Huat de Cagnes, qui offre une richesse de marbres et de roches uniques.
Image

Ils avaient pensé appeler leur projet « Déchets des uns, trésors des autres » et puis ils ont finalement opté pour Neolithique. Un nom qui étymologiquement signifie « nouvelle pierre ». Pour eux c’est une nouvelle façon de voir les roches, mais qui donne surtout la clé de la démarche de Denis Riocreux et de Dominique Trapp. Le premier, marbrier héritier de trois générations de savoir-faire, et le second, designer épris de nature. Ils imaginent depuis presque trois ans des collections d’objets uniques pour la maison ou le bureau à partir des chutes de la Marbrerie Provençale à Cagnes-sur-Mer. « J’avais le projet de créer des objets simples à partir de roches depuis longtemps dans un coin de mon esprit, explique Dominique. La rencontre avec Denis Riocreux a été la bonne. Lorsqu’il m’a ouvert les portes de son parc, nous avons pu imaginer et réaliser des collections d’objets qui valorisent ces belles matières ».

Monopoly et Tetris de notre enfance
Aujourd’hui, ce sont des galeries de design parisiennes qui commencent à venir choisir ici les créations de la marque cagnoise, exposées dans la région au Good Design Store à Nice et à l’agence d’architecture Archibiolab d’Antibes. « Quand on produit des graviers à partir de pierres anciennes, c’est du recyclage, mais lorsqu’on en fait de petites maisons servant de serre-livres, on donne une valeur ajoutée à l’objet, c’est alors de l’upcycling », poursuit le designer, dont les produits naissent à partir de ressources non utilisées. Des marbres ou granits déjà extraits et en excédent, des intervalles de temps où les machines sont vacantes et les savoir-faire disponibles. A l’image des bibliothèques qui se hissent jusqu’aux plafonds de leur showroom en front de mer, et qu’il a inventées, leurs objets en marbre ont souvent un aspect modulaire.

Minéralité de l’Arabescato
Comme on aurait gardé une âme d’enfant après avoir collectionné les minéraux dans sa jeunesse, le regard de Dominique s’éclaire lorsqu’il se met à détailler les matières dans lesquelles sont composés ses objets : « Il y a en France la pierre bleue de Savoie et la lave de Bouzentès qui nous vient du Massif central. Deux types de roches que j’ai associées dans un serre-livre. J’ai créé également de petites maisons en pierre bleue du Hainaut avec des côtés polis, flamés ou brossés, ce qui permet de comparer les différences de traitement. » Si au début il faisait beaucoup de dessins avant de façonner ses créations, Dominique s’oriente de plus en plus vers des gestes minimaux qui exaltent encore plus la beauté des matières et leur histoire. En choisissant précisément celle qu’il va travailler, il crée ainsi des « pièces d’opportunité » qu’il travaille donc en écho avec les gestes et commandes de la marbrerie. « L’upcycling était autrefois quotidien dans tous les domaines, conclut celui qui plutôt que de parler de ses origines préfère se dire citoyen du monde. Lorsqu’on faisait une robe, on réalisait les manches d’un autre modèle avec le tissu restant. C’était juste naturel. »

www.neolithique.fr - Facebook.com