Image

URBAN GUIDE

À l’affût de bonnes idées et adresses ? Expositions, festivals, concerts, boutiques, collections capsules, restaurants, bars… Toutes les dernières actualités et ouvertures de la Côte d’Azur sont présentées dans notre rubrique Urban Guide. De quoi découvrir toute la richesse et la diversité du maillage culturel, shopping et gastronomique à tester sans attendre de Saint-Tropez à Monaco. Les créateurs locaux ont également la parole dans ces pages.

décembre 2022

Impressions d’Ateliers

 

Après des études à la Villa Arson de Nice (ex-Ecole des Art Décoratifs), c’est vers la photographie publicitaire et le portrait que se tourne Jean-Michel Sordello. Sa collaboration avec le magazine COTE date du tout premier numéro. Il n’a jamais rompu avec le domaine artistique : il publie deux livres sur les artistes contemporains de la Côte d’Azur, « Impressions d’Ateliers ». Pour ce numéro spécial, il nous présente sa sélection d’images sur ce thème, appuyée de quelques anecdotes. « Il y a dans ces images la recherche de l’intimité d’un atelier, d’une collection, de l’acte de la créativité.

Image

BEN VAUTIER dit BEN
Nice, 2010
Ben et moi étions de beaux farceurs ce jour-là. Plus Ben que moi d’ailleurs car au moment d’appuyer sur le déclencheur, il décida de poser une fausse larme sur sa joue pour rendre plus évidente son humeur massacrante du jour. Je passais un temps fou à l’attendre et il revint enfin satisfait du réalisme de son leurre. Il me dit, bien plus tard, avec mauvaise foi que cette image était autant la sienne que la mienne : il avait raison !

JEAN-MICHEL FOLON
Monaco, 2000
Je connaissais l’aquarelliste et l’affichiste Jean-Michel Folon mais pas le sculpteur. 
Lorsque j’entrais dans l’immense atelier bien décoré donnant sur le port de Monaco, je découvris de grandes sculptures. Une, isolée sur un fond neutre, attira mon attention en sachant que je pourrais faire une image cocasse avec Jean-Michel. Il se prêta si bien au jeu qu’il plaça son visage exactement où je le voulais en prenant un air désabusé.

Image
Image

JACQUELINE GAINON
Nice, 2011
Dans ce petit bout de femme pleine d’amabilité il y a toute l’énergie dont elle a besoin pour produire d’aussi grandes toiles dans un style « enlevé » et puissant. En témoigne son habit de travail maculé de peinture qu’elle porte dès qu’elle se met à l’œuvre avec ses couleurs et ses pinceaux. Tout dans son atelier porte les traces de son travail, sols et murs. La Peinture : on en mangerait

Image

SACHA SOSNO
Nice, 2002
Nous avions rendez-vous devant la « Tête Carrée » qu’il venait de réaliser pour la ville de Nice et qui abrite les bureaux de la médiathèque. Je me souviens avoir longuement cherché pour isoler le bâtiment du reste de la ville en prenant un angle aérien tout en gardant de belles proportions pour Sosno. Ce fut le geste pris sur le vif, l’expression sur le visage dessiné par la lumière dure qui permirent de « tenir tête » à la masse imposante du bâtiment/sculpture.

DENIS CASTELLAS
Nice, 2002
Alors que je venais de faire sa connaissance, Denis fut très amical mais pas très coopératif quand j’édictais le scénario de cette image : faire son portrait devant son travail du moment. Je trouvais un tableau appuyé au mur de son atelier représentant le portrait du célèbre danseur Rudolf Noureev. Deux regards : l’un fuyant, l’autre frontal (celui du personnage sur la toile) disent aujourd’hui qu’il s’agit, en fait, d’un portrait de la peinture plus que celui du peintre.

Image
Image

MAX CARTIER
Levens, 2017
Quand je regarde cette photo, je me dis que s’il y a bien un lieu où je n’ai jamais eu aucun mal à réaliser une photo c’est bien dans un atelier de sculpteur. Et dans celui de Max Cartier naissent les « Hommes de Pierre » et les « Hommes de Fer ». Max lui est bien un « Homme de Feu ».

Image

ARMAN
Vence,2 001
« … Arman s’est intéressé au statut de l’objet et au rapport que les sociétés modernes entretiennent avec celui-ci, entre sacralisation et surconsommation-destruction… Il fut l’un des premiers à employer directement comme matière picturale les objets manufacturés… » (Wikipédia). Ce portrait a été réalisé dans la salle à manger de sa villa de Vence. Aujourd’hui, je trouve cette image très surréaliste et le visage d’Arman très tourmenté.

JEAN-CLAUDE FARHI
Vence, 2 001
J’arrivais dans sa très belle propriété située à Vence où s’étend une dense et grande palmeraie, son atelier blanc, sa maison et quelques sculptures de lui dans le jardin. Aujourd’hui, cette photographie ne me permet pas de resituer exactement l’implantation du lieu ou d’en avoir un souvenir précis. C’était un jour radieux avec une lumière dure, comme il y en a sur la Côte d’Azur, idéal pour ces volumes en métal brut et le visage très sculpté de Jean-Claude.

Image
Image

BERNAR VENET
Fondation Venet, Le Muy, 2002
Dans le vaste atelier à l’échelle des sculptures monumentales de Venet, ce qui frappe d’entrée c’est le ballet que fait le chariot élévateur que pilote son assistant transportant les grosses pièces de métal. Je fis arrêter un instant ce mouvement bruyant et dangereux. Bemar tenta de positionner, avant qu’elle ne touche le sol, la « Ligne Indéterminée » pour lui trouver son équilibre telle qu’elle serait présentée lors d’une exposition.

NALL
Vence, 1990
Cet artiste américain s’est établi à Vence dans le sud de la France pour y vivre mais aussi pour y travailler. Il transformera plus tard son atelier en fondation qu’il faisait visiter. Nall est très attaché à imaginer les cadres qui vont faire partie intégrante de l’œuvre finie. Il pose sur cette photographie devant le cadre imposant de la porte d’entrée de la bâtisse ancienne qui était sa maison-fondation.

Image
Image

GREGORY FORSTNER
Anciens Ateliers Spada, Nice, 2002
Les artistes se cachent souvent derrière leur œuvre comme si, à elle seule, elle était capable de représenter une trace de leur propre réflexion que nous serions à même de pouvoir comprendre ou déduire. Et si cette peinture devenait pour une fois la toile de fond devant laquelle le peintre se représenterait ?

GREGORY FORSTNER
Anciens Ateliers Spada, Nice, 2002
Les artistes se cachent souvent derrière leur œuvre comme si, à elle seule, elle était capable de représenter une trace de leur propre réflexion que nous serions à même de pouvoir comprendre ou déduire. Et si cette peinture devenait pour une fois la toile de fond devant laquelle le peintre se représenterait ?

Image

KARINE ROUGIER et INGRID SINIBALDI
Nice, 2008
Nous devions faire un dossier art pour le magazine où nous avions décidé d’habiller des artistes femmes avec des vêtements très chics et très en vogue à ce moment-là. Nous avions choisi quelques jeunes artistes qui assumeraient ce projet car nous savions que leur démarche ne serait pas forcément compatible avec la nôtre. Avec quelques années de recul, je trouve que poser ces deux images l’une à côté de l’autre est du plus bel effet.

Image
Image
Image

PATRICK MOYA
Nice, 2017
L’atelier de Patrick est une maison ancienne et charmante avec un petit jardin, située dans un quartier niçois. Rentrer dans un atelier d’artiste c’est percer l’intimité de la création, voir les recherches avant que l’œuvre naisse, les doutes et les brouillons. Aussi, c’est toujours avec des pattes de velours que j’y accède lorsque la porte s’ouvre. Je dois réaliser une photo pour créer une fenêtre à ceux qui regarderont cette image.

CHRISTIAN LEVETT
Collectionneur. Mougins, 2013
Lorsque je l’entrevis parmi la quantité d’œuvres qu’il collectionne et qui sont exposées dans son musée (le MACM), ce qui me frappa ce fut l’élégance simple et légère de l’homme et son visage lumineux. J’eus immédiatement envie de sortir de l’ambiance peu éclairée du lieu et de profiter de l’atmosphère printanière du village de Mougins, en opposition aux deux sculptures très sombres représentant des hommes nus sur la terrasse avec vue du musée.

Image
Image

PIERRE NAHON
Galeriste et marchand d’art. Vence, 1996
Il pleuvait le jour du rendez-vous à la galerie Beaubourg de Pierre Nahon à Vence où il expose ses acquisitions d’œuvres. Des gouttes d’eau perlaient sur les oreilles des moutons de Lalanne et je pensais que ce serait amusant de le placer au milieu de cette collection tel un berger gardant son troupeau.

SÉVERIN WUNDERMAN
Collectionneur. 
Château de Montfort, 
La Colle sur Loup, 2005.
On arrive au Château de Montfort du XVIe siècle devant une grande porte austère avec au-dessus de grandes armoiries représentées par deux animaux au corps de lion avec des pattes de rapace et une tête quasi humaine. Séverin me reçoit avec austérité, mais très vite me fait partager sa grande collection de Jean Cocteau, dont il a fait en grande partie donation au musée de Menton. Parmi les nombreuses chambres du château, j’aperçois un grand siège aux dimensions d’un trône en forme de squelette humain. Il y avait chez cet homme un certain sens du second degré.

Image