Image

URBAN GUIDE

À l’affût de bonnes idées et adresses ? Expositions, festivals, concerts, boutiques, collections capsules, restaurants, bars… Toutes les dernières actualités et ouvertures de la Côte d’Azur sont présentées dans notre rubrique Urban Guide. De quoi découvrir toute la richesse et la diversité du maillage culturel, shopping et gastronomique à tester sans attendre de Saint-Tropez à Monaco. Les créateurs locaux ont également la parole dans ces pages.

septembre 2021

Le Cairn des artistes

  • Dans ce laboratoire artistique de montagne sont passés les plus grands : Andy Goldsworthy, figure du Land art, mais aussi Herman de Vries, Giuseppe Penone, Abraham Poincheval. Incontournable.
Image
Vue de l’exposition Flash Back, revenant sur vingt ans de création au Cairn dans une scénographie d’une impressionnante minutie.
Image
Andy Goldsworthy, Andy Goldsworthy, Refuge du Vieil Esclangon. Emblématique du concept de refuge d’art. © A. Sauvan
Image
Andy Goldswothy_Refuge Bains Thermaux.
Image
Carré magique de l’artiste Herman de Vries. L’artiste qui écrit quant à lui toujours son nom en minuscules, aime à écrire des messages sur les pierres.
Image
Herman Devries cabinet botanique.
Image
Sébastien Renzé, Station d’Entrevaux. L’artiste a conçu son parcours comme la remontée du lit d’une rivière, en lien avec les arbres, les cailloux et leurs couleurs naturelles. © Sébastien Reuzé

Cet amas de pierres est pour les promeneurs un point de repère. Mais le Cairn est aussi un lieu unique dans le département des Alpes-de-Haute-Provence  : le Centre d’Art Informel de Recherche sur la Nature. Né en 2000, cet espace de résidence d’artistes, de production d’œuvres et d’exposition s’inscrit fondamentalement dans son territoire en milieu rural. Implanté dans la station thermale de Digne-les-Bains, il est en dialogue avec l’eau. Il est intrinsèquement lié au Musée Gassendi voisin, ses peintures et collections naturalistes, et l’environnement de l’Unesco Géoparc de Haute-Provence. Ne vous étonnez pas donc de retrouver au musée une salle entière dédiée à l’artiste britannique Andy Goldsworthy, premier à avoir créé in situ une œuvre pérenne caractéristique de l’expérience dignoise, ou encore des points, traces et fenêtres d’Herman de Vries disséminées dans les randonnées d’art contemporain du Géoparc, réserve naturelle de 23 000 m2 ! « Notre territoire possède le plus grand nombre d’œuvres de cet artiste néerlandais, dont le travail s’inscrit dans la contemplation de la nature, s’enthousiasme Nadine Gomez-Passamar, conservatrice du Musée Gassendi et fondatrice du Cairn. C’est ici également qu’Abraham Poincheval a imaginé sa première sculpture habitable. Un Gyrovague avec lequel il fit un voyage en solitaire sur les routes escarpées du paysage transalpin en 2013. » Pour ceux qui ne connaîtraient pas le Cairn, l’exposition Flash-Back présentée jusqu’au 31 octobre retrace sur 20 ans cette grande aventure. Une exposition à taille humaine, dont la scénographie en bois met en exergue les documents d’archives. Et entre les sculptures extérieures du parc du Cairn, les installations abritées par le musée Gassendi et les collections d’œuvres pérennes réparties sur le territoire de l’Unesco, c’est une autre façon de vivre l’art qui s’ouvre ainsi aux visiteurs, hors des discours de façade, dans un rapport non invasif au paysage, au vivant, entre marche et itinérance.
Cairn, Centre d’Art, 10 montée Bernard WDellacasagrande, Digne-les-Bains.
Tél. 04 92 62 11 73
cairncentredart.org

Journal du Train des Pignes 
Pour vous rendre de Nice à Digne-les-Bains pour un week-end, que diriez-vous d’emprunter le Train des Pignes, véritable mémoire locale ? L’occasion de traverser en partant de la Côte d’Azur l’arrière-pays niçois jusqu’aux Alpes-de-Haute-Provence. Inspiré par cette trajectoire entre cours d’eaux, montagnes, châtaignes et lavande, l’artiste Sébastien Reuzé a installé des photographies grand format tout au long des stations, et imaginé un journal sur Instagram. Un projet soutenu par le réseau d’art contemporain Alpes et Riviera Botox(s), dont fait également partie le Cairn. Une interprétation libre et personnelle du roman de J.-G. Ballard intitulé Le Jour de la Création, qui invite à la remontée d’une rivière symbolique, vers l’origine, la source de la mémoire. A parcourir jusqu’au 10 octobre.
service runs until 10 October.
Instagram.com/journaldutraindespignes
Botoxs.fr

Une halte reposante à Digne-les Bains
Jaillissant à 50 °C du forage Ophélia, profond de 870 m, c’est une eau riche en minéraux et notamment en soufre qui alimente les Thermes de Digne-les-Bains. Que ce soit en cure ou pour une pause détente, on vient donc ici profiter de ses propriétés antalgiques et anti-infectieuses. La station climatique au grand air dispose aussi de lieux d’hébergement-restauration enthousiasmants comme le petit hôtel trois étoiles Villa Gaia, installé dans une maison du XVIIIe siècle au cœur d’un parc arboré et qui a conservé une partie de son mobilier d’antan. Pour les amateurs de green, le Golf Hôtel déploie treize chambres au sein du 18-trous de Digne-les-Bains, baptisé golf des Lavandes. A 25 minutes de là, à Châteaux-Arnoux-Saint-Auban, les amateurs de bonnes tables ne manquent pas le restaurant gastronomique du Relais & Chateaux La Bonne Etape, où Jany Gleize, maître cuisinier de France, réinvente les recettes provençales de sa grand-mère Gabrielle. De quoi se ressourcer dans le Haut Pays décrit par Giono.
www.hotel-villagaia-digne.com
golf-hotel-de-digne-les-bains.hotelmix.fr
www.bonneetape.com/fr/