Image

URBAN GUIDE

À l’affût de bonnes idées et adresses ? Expositions, festivals, concerts, boutiques, collections capsules, restaurants, bars… Toutes les dernières actualités et ouvertures de la Provence sont présentées dans notre rubrique Urban Guide. De quoi découvrir toute la richesse et la diversité du maillage culturel, shopping et gastronomique à tester sans attendre. Les créateurs locaux ont également la parole dans ces pages.

octobre 2022

Dimitri Droisneau

  • Cœur cassidain
Image
Dimitri Droisneau, élu chef de l'année 2022.© Evan De Sousa

Nichée dans l’anse de Corton, la Villa Madie domine la Méditerranée, tandis que son chef Dimitri Droisneau, triplement étoilé cette année, brille au firmament de la gastronomie française. À ses côtés, à l’accueil, son épouse Marielle, indispensable muse de cette adresse d’exception à Cassis. « L’obtention de la troisième étoile ? C’est un rêve de gosse qui se réalise mais qui ne changera pas nos fondamentaux, explique-t-il. Nous sommes des aubergistes dans l’âme. Nous cultivons l’art de recevoir, de régaler, sans laisser aucune place au superficiel et, surtout, en surprenant par toutes nos attentions ! » Normand de naissance, aujourd’hui cassidain dans l’âme, le chef puise son inspiration dans les plaisirs provençaux. Sa sensibilité à fleur de peau exulte devant une tomate, un petit violet dont il sait par avance les futurs accords, une sardine qui rendra hommage à la cuisine de sa mère. « L’émotion comme la mémoire nourrissent ma cuisine. Lorsque je mets à la carte une sardine au caviar avec des pommes soufflées et un mousseux de pomme de terre à la bonite, je rends hommage au hareng-pommes à l’huile dont je raffolais petit ! » Une mémoire normande qu’il conjugue aux accents de la Provence, comme pour son ris de veau fumé au bois de pin, assorti de cédrat, olives et artichauts. Le Sud, une terre d’adoption où il aime se ressourcer, à VTT, en paddle sur la Grande Bleue, ou équipé de son masque de plongée. Indispensable comme le bonheur de se balader dans son village, d’échanger en toute complicité avec ses habitants qui le considèrent comme l’un des leurs. « Je suis fier lorsque j’entends les locaux dire “Nous sommes trois étoiles à Cassis ! ” », confie-t-il avec une émotion non feinte.

lavillamadie.com

Par Valérie Rouger