Image

PORTRAITS

Ils sont artiste, cheffe étoilée, designer ou apiculteur, pilote automobile ou créatrice de mode. Leur point commun ? Ces personnalités glamour ou au cœur de la vie culturelle, économique et sociale régionale sont les moteurs de l’actualité azuréenne. Découvrez sans filtre le témoignage de leur parcours, leurs rêves, leurs ambitions et leurs projets à venir.

avril 2021
Image

PRIX DÉVELOPPEMENT DURABLE

Katia Limoge Walicki

Transmettre en pensant à demain

Image

"Certaines expériences de vie imposent de grands changements professionnels. De mon côté, j’ai eu un enfant précoce qui ne s’adaptait pas du tout au système scolaire. Quand mon deuxième fils est arrivé en CP, j’ai été confrontée à nouveau au même scénario », témoigne Katia Limoge Walicki. En tant que RH, elle avait bien constaté que lors des recrutements, avoir un bon profil ne suffisait pas. « Ce qui faisait la différence, c’était le savoir-être, le fait d’être autonome et capable de trouver des solutions », poursuit cette femme engagée, qui a alors rêvé de créer une école de demain. Un projet qu’elle a mis deux ans à monter, et pour lequel elle est partie visiter la Green School de Bali : « J’ai été bouleversée par cette école en pleine jungle, avec ses cours dans la nature et ses élèves de toutes nationalités. Au départ j’ai donc cherché un terrain dans les bois pour faire une forest school, puis j’ai voulu faire une école totalement écologique car cela n’existait pas ici, mais chaque fois le coût était trop élevé et il n’y avait pas d’investisseur ». Qu’à cela ne tienne, cette grande passionnée a donc créé son établissement dans la ZAC des Travails à Cagnes-sur-Mer, et c’est peut-être en ville qu’elle est justement la plus utile, pour former les futurs citoyens au respect de soi, des autres et du vivant.

Ecole privée bilingue écocitoyenne

« J’ai fait plusieurs formations pour savoir celle qui était la plus conforme à ce que je ressentais et c’est pour cela que j’ai choisi la méthode de Maria Montessori. Cette pédagogue visionnaire d’origine italienne avait créé sa première école en 1907 », s’enthousiasme Katia Limoge Walicki. Très attentive aussi aux développements récents des neurosciences, elle s’est également inspirée de la Ferme des Enfants de Sophie Rabhi-Bouquet et de sa pédagogie axée sur la bienveillance, qui accordait une place centrale à la nature dans l’éducation. « Si un professeur dit à un enfant qu’il est nul, qu’il l’appelle par des noms de canard alors qu’il est juste hors cadre, en avance ou en retard, les conséquences peuvent être vraiment délétères », poursuit Katia, qui a hérité des valeurs solidaires de son père. Membre des FCE Nice, elle fait partie de cette génération qui a été éveillée à l’environnement avec les premiers épisodes d’Ushuaïa. Flexitarienne, elle achète beaucoup de produits en vrac afin de limiter les déchets plastiques et participe à des opérations de nettoyage de nos plages. Cette école, elle l’a donc d’abord construite autour de sa personnalité, puis c’est devenu une histoire d’équipe, autour de valeurs de vie partagées.

Image
Dans une classe Montessori, les élèves choisissent entre différents ateliers.

Localisation : Cagnes-sur-Mer
Création : 2017
Activité : Enseignement
Dirigeant : Katia Limoge Walicki
Capital : 7 500 €
Collaborateurs : 7

My School Montessori

S’il existe beaucoup d’écoles privées sympathisantes Montessori, qui s’inspirent de cette pédagogie alternative parmi d’autres, toutes ne sont pas rattachées à l’Association Montessori Internationale comme celle de Cagnes-sur-Mer. Dans l’établissement fondé par Katia Limoge Walicki en 2017, ce sont ainsi des éducatrices certifiées, formées par l’AMI, qui accompagnent les enfants : une trentaine d’élèves répartis en trois niveaux (les 2 à 3 ans, les 3 à 6 ans et les 6 à 11 ans). Ici, ils travaillent avec du matériel Montessori conçu dans des matières naturelles. L’enseignement étant bilingue, il y a deux éducatrices par classe. Le temps de formation du matin se fait de 9 heures à 11 h 30, pour ne pas interrompre les apprentissages qui se font de façon active et respectueuse du rythme de chacun. Ayant souhaité aussi mettre l’accent sur le développement durable, Katia essaie aussi avec son équipe de transmettre des gestes quotidiens pour protéger la planète. Les enfants font du compost, ont une maison à insectes et le vendredi, dès que le temps le permet, l’école se fait dans la nature près de la rivière bercés par le chant des oiseaux, au Parc des Rives du Loup. Théâtre, musique, sport… toutes les activités sont liées à un projet pédagogique, comme cette année la protection des espèces menacées.

Although there are many private Montessori schools, not all are linked with the International Montessori Association (AMI) like the one in Cagnes-sur-Mer. In the school founded in 2017, certified AMI-trained educators support the children: around 30 pupils split into three levels (2 to 3, 3 to 6, and 6 to 11-year-olds). They work here with Montessori equipment made from natural materials. As teaching is bilingual, there are two educators per class. Training time takes place between 9 and 11.30 am, so as not to interrupt the active learning process that respects the rhythm of each child. Wishing to focus on sustainable development, the children make compost, have an insect house and on Fridays, as soon as weather permits, school moves outdoors into the countryside close to the river, lulled by birdsong, in the Parc des Rives du Loup. Drama, music, sport… all the activities are linked to an educational project, such as this year's protection of endangered species project.