Guillaume Cavalier à l’hôtel Méridien Nice

Image
Image
Image

A la suite de la Figuration libre, mouvement apparu dans les années 1980 et qui aurait pu s’appeler « peinture fun », ce jeune artiste niçois autodidacte a puisé dans ses années londoniennes une énergie. Repéré par Jean Ferrero et Christophe Cys Debeir, puis par le galeriste parisien François Tirant, ses œuvres sont exposées de Bruxelles à Saint-Tropez en passant par Barcelone et plus récemment la Californie. « La production artistique contemporaine oscille entre conceptualisme élitiste et décoration luxueuse. Comment échapper aujourd’hui à cette ségrégation ? », interroge l’artiste, installé dans son atelier à Fabron, et dont les figures se développent entre cernes noirs et larges aplats de couleurs autour de thématiques comme les formes d’art et culture insolites et sacrées. Jusqu’en mai, ses œuvres se déploient dans le lobby et la suite présidentielle de l'hôtel Le Méridien Nice. Un jeudi par mois pendant l’afterwork de l’établissement, c’est d’ailleurs l’occasion d’échanger et faire une visite avec lui. Stay tuned !

Jusqu’au 31 mai
« Guillaume Cavalier, No Art »
Le Méridien Nice
1 Promenade des Anglais, 06000 Nice
Tel. 04 97 03 44 44

Share