Max Ernst, la nouvelle exposition de l’Hôtel de Caumont-Centre d’art

Image
Max Ernst, Le Roi jouant avec la Reine, été 1944 / 2001, bronze, 103 x 53,8 x 88 cm, Centre Pompidou, Paris. Musée national d’art moderne / Centre de création industrielle, Photo © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / image Centre Pompidou, MNAM-CCI © Adagp, Paris, 2023
Image
Max Ernst, Un tissu de mensonges, 1959, huile sur toile, 200 x 300 cm, 203 x 303 cm avec cadre, Centre Pompidou, Paris. Musée national d’art moderne / Centre de création industrielle, Photo © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Jean-Claude Planchet, © Adagp, Paris 2023
Image
Max Ernst, Monument aux oiseaux, 1927, huile sur toile, 162 x 130 cm, Musée Cantini, Marseille, Photo: © Ville de Marseille, Dist. RMN-Grand Palais / Benjamin Soligny / Raphaël Chipault © Adagp, Paris, 2023
Image
Max Ernst, Le jardin de la France, 1962, huile sur toile, 114 x 168 cm, Centre Pompidou, Paris. Musée national d’art moderne / Centre de création industrielle, Photo © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Jean-Claude Planchet © Adagp, Paris 2023

« Mondes magiques, mondes libérés », d’emblée le titre de la nouvelle exposition d’été de l’Hôtel de Caumont-Centre d’art agite le cortex ! Consacré au génie de Max Ernst (1891-1976) à travers 130 œuvres,  ce grand rendez-vous avec l’art ne laisse pas insensible. Artiste érudit et prodigieux expérimentateur, Max Ernst traverse le siècle des avant-gardes avec une insatiable soif de création et laisse derrière lui une œuvre complexe et très personnelle. Artiste associé au groupe dada et au surréalisme, il suit un itinéraire personnel en se détachant des modalités du groupe et réalise des œuvres visionnaires et pleines de lucidité.
L’univers de l’artiste déconcerte et étonne. Grand intellectuel et artiste humaniste – au sens néo-Renaissance du terme –, il défie continuellement la perception en combinant la logique et l’harmonie formelle avec des énigmes insondables, tandis que l’onirisme et le fantastique coexistent pour créer des paysages aux mystères impénétrables. Forêts de pierres, animaux chimères, masques incarnés ou oiseaux anthropomorphes, la beauté énigmatique et parfois même ironique des œuvres de Max Ernst vous plongera dans l’extravagance de ses mondes, magiques et libérés. Un rendez-vous immanquable de l’été.
 
Jusqu’au 8 octobre 
Ouvert tous les jours de 10h à 19h

Hôtel de Caumont
3 rue Joseph Cabassol
13100 Aix-en-Provence

Share