Catherine De Clippel au Centre de la photographie de Mougins

Image
Vodou Zangbeto, Séko, Togo, 1989, Tirages jet d’encre sur Rice paper Hahnemühle 135 x 90 cm
Image
Vodou Legba

Trop facilement associé aux morts-vivants ensorcelés, aux poupées violentées et à la magie noire, le vodou est une croyance actuelle bien éloignée des affabulations qui l’entourent. En Afrique de l’Ouest, la photographe, réalisatrice et productrice Catherine De Clippel a rencontré les adeptes de cette religion animiste. Elle en rapporte des images se situant à la frontière du document ethnographique, de la photographie documentaire et de l’esthétique grâce à une expérience qui traduit une sincère ouverture à l’autre. Le Centre de la photographie de Mougins lui consacre une monographie rassemblant une série de vingt-cinq tirages des vodous du Togo et du Bénin ainsi qu’une installation vidéographique à partir du film “Les Dieux-Objets” (Togo, 1989). A noter également les 16 décembre et 14 janvier, deux soirées de projection pour (re)découvrir des incontournables de l'anthropologie visuelle.
Jusqu’au 5 février 2023. Visites commentées par les médiateurs du Centre les mercredis et samedis à 15 h. Soirées projection, entrée libre dans la limite des places disponibles.
« Catherine De Clippel : Photographier les vodous »

Centre de la photographie de Mougins 
43 rue de l'Église, Mougins
Tél. 04 22 21 52 12

Anthropologie visuelle - Partie I
Vendredi 16.12.2022 – 19 h → 21 h
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Les Filles du vodou de Catherine De Clippel (France, 1990, 27 min, VOSTFR)
Dans le village togolais de Fiata, Akwélé, une des filles d’un prêtre vodou renommé, doit se marier. Mais avant d’être donnée à son époux, il faut rituellement la séparer du dieu vodou auquel elle a été vouée en raison des circonstances qui ont présidé à sa naissance.

Night Mail de Harry Watt et Basil Wright (Royaume-Uni, 1936, 25 min, VOSTFR)
Une chronique du train postal de nuit Londres-Glasgow qui mêle la poésie de W. H. Auden et la musique de Benjamin Britten.

Eux et moi de Stéphane Breton (France, 2001, 62 min, VOSTFR)
Depuis quelques années, un ethnologue retourne régulièrement dans un petit village de Nouvelle-Guinée. Il parle la langue des locaux et filme ses négociations quotidiennes avec les habitants.