André Marzuk au Centre international d’Art Contemporain de Carros

Image
Vue de l’exposition André Marzuk
Image
André Marzuk, Hiroshima : la mort, détail

La visite s’ouvre par un geste fort : celui de l’ancienne chambre d’André Marzuk, qu’il a intégralement recouverte de peinture comme s’il était passé sur elle un événement tragique. Dans cette rétrospective, qui retrace cinquante années de création de 1968 à nos jours, l’artiste passé par l’Ecole des Arts décoratifs de Nice et les Beaux-Arts de Paris convie le visiteur à chercher toujours la ligne d’horizon. Il le fait cheminer dans l’espace du dessin, sous le regard complice des muses que sont la poésie et la musique, et lorsqu’il réalise ses tableaux de bois, Marzuk excelle dans cette tekhnè qui n’a que faire des distinctions de l’esprit entre art et artisanat. Des polylobes qui sont pour l’artiste des symboles d’unité et qu’il fragmente ensuite en quantité de morceaux, pour représenter la multiplicité.  

Jusqu’au 18 décembre 
« André Marzuk, les yeux brulants de couleur » 
Château de Carros, le village 
Tel. 04 93 29 37 97