A l’espace Cardin, les « libérateurs » Coltrane et de Keersmaeker...

En 2005, la chorégraphe Anne Teresa de Keersmaeker et le danseur Salva Sanchis créaient un ballet en hommage à l’album culte « A Love Supreme » de John Coltrane. À l’instar du musicien américain exfiltrant des « phrases musicales d’une haute liberté d’expression » à « des structures de blues rudimentaires », les deux chorégraphes relevaient « le défi d’un parfait entrelacement de l’improvisation et de l’organisation formelle. » De cette ouverture au jazz naîtra chez Anne Teresa de Keersmaker l’attrait pour l’improvisation comme instrument de recherche. Dix ans plus tard, les deux artistes se remettent à l’ouvrage offrant une nouvelle version – toujours pour quatre danseurs – de ce beau spectacle.

 

Jusqu’au 20 janvier, à 20h30
Théâtre de la Ville @ Espace Pierre Cardin
1 avenue Gabriel, 8e – Tél. 01 42 74 22 77

 

« A Love Supreme » de John Coltrane, source d’inspiration du duo Keersmaeker/Sanchis © Anne-Van-Aerschot