Portraits

celine-lefletian-1.jpg

Photographie de Mylène Zizzo

Céline Leflefian

  • La passion de servir

02.2019

« Au départ, il y a ma passion pour les métiers de la sécurité et ma volonté d’être utile aux autres, de servir mon pays. C’est lors de mon cursus à l’IEP d’Aix-en-Provence que j’ai su, grâce à un enseignant colonel réserviste, que c’était la gendarmerie qui me permettrait d’assouvir pleinement ma vocation. J’ai donc intégré l’EOGN en 2011 et pris mon premier commandement à Nice en 2013. Beaucoup s’imaginent sans doute que prendre la responsabilité d’une équipe d’une trentaine de gendarmes lorsqu’on a 26 ans, qu’on est une femme, même officier, n’est pas chose aisée. Bien entendu, il y a de la curiosité et une appréhension légitime de ceux qui ont déjà une longue pratique du terrain. J’ai dû – et su – faire mes preuves et cela ne m’a posé aucun problème. J’ai passé trois années formidables à Nice, m’appuyant sur les expériences et les savoirs acquis par chacun au sein du service. J’adore le management. Pour un officier, l’adhésion de son équipe constitue la plus belle des récompenses.  En 2016, j’ai eu l’opportunité de revenir dans ma ville natale et de rejoindre le cabinet du général commandant la région Provence-Alpes-Côte d’Azur afin de prendre en charge la communication de cette région en tant que capitaine. Je suis très attachée à Marseille mais aussi à ma famille. Je pense avoir trouvé cet équilibre qui me rend heureuse aussi bien sur un plan professionnel que personnel. Pour moi, être officier de gendarmerie, c’est d’être à l’écoute des autres, faire preuve d’empathie mais aussi savoir commander et prendre la bonne décision en dernier ressort. Je sais qu’après Marseille, d’autres aventures m’attendront, la prochaine avec un poste sur le terrain, mais j’envisage l’avenir avec sérénité, forte de mes convictions et de ma famille. »

1er août 2003 : prise de commandement de la brigade de gendarmerie des transports aériens de Nice
24 avril 2015 : crash de l’A320 de Germanwings
14 juillet 2016 : attentat de Nice
16 juin 2017 : naissance de Victoire, ma fille

Par Maurice Gouiran