Portraits

ARTHUR-BOSC-01.jpg

Photographie de Christophe Billet

Arthur Bosc

  • L’âme régionale

02.2019

« Rien ne me prédisposait à rejoindre l’agence fondée par mon père à Saint-Rémy-de-Provence il y a près de 40 ans ! Et pourtant, dès l’obtention de mon diplôme d’ingénieur, j’ai changé radicalement de cap. Un déclic qui s’est produit en suivant avec un intérêt insoupçonné jusque-là le travail de fin d’études d’architecture de Jean, mon frère. Du coup, inscription à l’école de Luminy avec le projet de rejoindre l’équipe Bosc. Equipe, c’est bien le mot. Nous avons grandi entre les plans et maquettes (à l’époque c’étaient de grandes planches en bois et carton) de notre père et les travaux de décoration de notre mère. Leur travail était entre eux très fusionnel. Aujourd’hui, même si ma mère a pris un peu de recul, nous formons un trio parfaitement complémentaire, par les compétences, l’expérience et les différences de personnalités. Inspirés par les réalisations de Gaston Bachelard et notamment par les atmosphères vernaculaires de Peter Zumthor, nous adorons transformer l’existant, le plus ancien possible, tout en laissant l’impression qu’il a toujours été là. Nous aimons tout autant la logique de proximité, l’environnementalité, ce qui induit un champ d’action volontairement local. Féru de cinéma et de poésie – surtout les poètes maudits –, je m’aperçois que je travaille sans cesse, toujours en quête de nouveaux projets. Ce n’est pas peu dire puisque nous sommes également mécènes de nombreux festivals (musique, art contemporain, événementiel, art culinaire, brocante) et nous participons régulièrement à des expositions en tant que photographes ou dessinateurs.»

2003 : Arrivée à Paris
2009 : Diplôme d’ingénieur à Grenoble INP : Institut Polytechnique de Grenoble
2010 : (Re)découverte de l’architecture avec mon frère Jean lors de son projet de fin d’études
2014 : Reprise de l’agence d’architecture familiale avec mon frère

Par Louis Badie