Luberon

 

abbaye-senanque-030-ok1.jpg

Culture


05.2018

Notre-Dame de Sénanque
Un monastère posé dans un écrin de lavande
Fondée en 1148, l’abbaye de Sénanque est un des purs joyaux provençaux de l’ordre cistercien. Dans un style roman très sobre, avec des toitures couvertes de lauze,sa façade principale soutenue par deux puissants contreforts fait face à un lavandin d’un violet parfait, qui souligne ses formes vigoureuses. Aujourd’hui, prieuré de l’abbaye de Lérins, la petite communauté offre la possibilité de visiter les bâtiments. À condition de s’y présenter dans une tenue correcte et de suivre scrupuleusement le guide. Mieux vaut réserver sa visite au moins 48 heures à l’avance.
senanque.fr

L’Hôtel d’Agar
Depuis les années 90, le couple Christian Morand et Véronique Valton ont entrepris la rénovation de cet hôtel Renaissance et de son jardin remarquable. Collectionneurs d’art traditionnel et d’art contemporain, ils proposent un condensé d’histoire, où passé et présent se confrontent au fil des pièces. Le lieu se visite sur réservation. N’hésitez pas !
58 rue Liffran, Cavaillon
Tél. 06 24 17 20 13

Le musée du Tire-Bouchon
La collection de quelque 1 200  pièces venues du monde entier et ce depuis le XVIIe siècle, réunie par la famille Rousset Rouard, se découvre à l’orée du Domaine de la Citadelle. Amateurs de bons vins et de ses instruments, la visite s’impose.
601 Route de Cavaillon, Ménerbes
Tél. 04 90 72 41 58

Le château de Lacoste
Appelé aussi le château du Marquis de Sade, car ce fut le dernier propriétaire jusqu’à ce que l’édifice soit détruit pendant la Révolution, se nichait dans ses murs un théâtre pouvant accueillir 120 personnes. Inscrit aux Monuments historiques en 1992, Pierre Cardin en fait l’acquisition en 2001 et se consacre à sa restauration. Chaque année en été, le couturier organise avec l’aide d’Eve Ruggieri son festival éponyme. Musique, chant et théâtre sont ainsi célébrés dans les carrières, à l’ouest du château.
Festivaldelacoste.com

Le village des bories
Promenade au fil du temps
On y accède par un chemin bordé de chênes. Ce site incontournable offre un beau témoignage sur le mode de vie en Provence depuis les temps reculés. Classé Monument historique en 1977, le village se compose d’une vingtaine de cabanons au savant empilage de pierres sèches non jointées, avec une voûte en encorbellement. La borie, architecture vernaculaire, prouve l’habileté des paysans à structurer le paysage. C’est ainsi que, depuis l’âge de bronze, se perpétue cette tradition.
Les Savournins Bas – Tél. 04 90 72 03 48

Les ocres de Roussillon
Le sentier des Ocres, avec ses deux parcours, un long et un court, et le Colorado provençal, plus sauvage, dévoilent ces sédiments enfouis sous l’eau avant de retrouver le grand air, nous submergeant de couleurs naturelles en un paysage fantasque. On finalise la visite de ces labyrinthes géologiques au Conservatoire des Ocres, l’ancienne usine Mathieu.
Ôkhra Conservatoire des Ocres, Roussillon – Tél. 04 90 05 66 69

Le château de Gordes
Il accueille de vastes expositions, dont celle de Muriel Rodolosse durant tout l’été (à découvrir dans notre rubrique Agenda). Le Festival de Gordes propose depuis le Théâtre des Terrasses des moments uniques de partage entre variétés et musiques electro, alors que la Saison des Voix contribue au rayonnement du lyrique… On ne s’ennuie pas à Gordes !

Un peu de lecture
Jean-Pascal Hesse prépare un livre sur le Luberon, illustré en grande partie par Gilles Martin-Raget. Un bel ouvrage, jurerait-on, à connaître la qualité des éditions précédentes. Il nous fera entrer dans quelques demeures secrètes dont lui seul a le secret. Patientons jusqu’à Noël, le livre est attendu pour cet hiver.