yachtclub-monaco
 yachtclub-monaco02

Le Yacht Club de Monaco

  • inaugure son nouveau siège

08.2014

L’un des clubs nautiques les plus prestigieux du monde méritait bien un navire-amiral à la hauteur de sa légende. C’est chose faite depuis le 20 juin dernier.



Quelque 5 000 m2 d’espaces intérieurs, 4 000 m2 de terrasse, 204 mètres de long, 22 mètres de haut, 6 niveaux… bienvenue à bord du nouveau bâtiment du Yacht Club de Monaco. Six ans ont été nécessaires pour réaliser cet ouvrage. Six ans, si l’on exclut l’excavation nécessaire pour gagner sur la mer les précieux mètres carrés indispensables à sa construction. L’image d’un bâtiment posé sur l’eau n’est d’ailleurs pas anodine, car l’expression formelle du projet rappelle celle d’un grand paquebot. Un navire hi-tech, presque du IVe millénaire, amarré au quai Louis II et signé sir Norman Foster. Le célèbre architecte britannique, Pritzker 1999, peut donc ajouter un nouveau trophée à une liste déjà bien remplie – métro de Bilbao, aéroports de Hong Kong, Pékin et Londres, viaduc de Millau, Vieux Port de Marseille, nouveau Parlement de Berlin ou Camp Nou, le stade de Barcelone. « Le bâtiment a été conçu comme une ville miniature intégrée dans l’urbanisation existante de Monaco. Je l’ai souhaité ouvert sur l’extérieur. Les terrasses sont comme les ponts d’un bateau offrant une vue imprenable sur les régates côté mer ou sur le Grand Prix de F1 côté terre. »


Une élégance contemporaine
Le design intérieur a, lui, été confié à Jacques Grange. Ce décorateur français à la réputation internationale a imaginé, en collaboration avec la maison Fendi Casa, un décor en parfaite harmonie avec le bâti. Il a ainsi sélectionné quelques-unes des plus belles pièces issues de la collection Contemporary. Citons par exemple l’iconique table Margutta du bureau de S.A.S. le prince Albert II, président du Yacht Club, dont le plateau en sycomore d’ébène est rehaussé d’inserts en bronze satiné. Ou les tables en bois massif Serengeti et les fauteuils en cuir « sanglés » Blixen. Cette modernité est accentuée par des espaces aérés et habillés de panneaux muraux en aluminium laqué blanc et ponctuée par des meubles aux tonalités douces : sable ivoire, cognac… Saluons aussi l’attention portée aux matériaux nobles comme le cuir et les essences de bois précieux utilisées par petites touches (chêne, ébène de Macassar…).


Des espaces de vie et dédiés à l’événementiel
C’est donc un bel écrin destiné à accueillir les deux clubs nautiques de la Principauté – le Yacht Club (réservé à ses membres) et la Société Nautique – autour d’un ensemble impressionnant de services et de lieux de vie : boutique, lounge, bars, restaurant avec vue panoramique, salons de réception, bibliothèque réunissant 1 600 ouvrages nautiques, piscine extérieure avec fond rétractable, sauna, hammam, salle de fitness pour la préparation physique des yachtmen, cinq « cabines » destinées à recevoir les invités en escale. En complément de ces espaces privés, certains comme la « ballroom » pourront être privatisés pour accueillir des manifestations liées à l’activité nautique. Ou encore comme l’Aquarama Riva Bar, sur le cinquième pont, réalisé en hommage à Carlo Riva, inventeur d’un certain art de vivre made in Riviera. Une plongée dans un univers fait de luxe et de glamour à la hauteur de la légende de la « Rolls des mers » : sellerie cuir vert d’eau, bar reprenant les lignes du célèbre canot, boiserie acajou, chromes étincelants…



Par Alexandre Benoist