Evénements

 

SBM_OMC-Facade-Daily-2019-0013.jpg

Ultracontemporain, le quartier One Monte-Carlo est dédié à l'univers du luxe./© Vent d'Autan / Monte-Carlo Société Des Bains De Mer

One Monte-Carlo

  • Paradis des fashionistas

04.2019

Les grands noms de la planète mode se sont réunis à quelques mètres de l’emblématique place du Casino, dans ce nouveau quartier monégasque. De quoi faire pâlir d’envie
les influenceurs de la planète.

Les griffes les plus plébiscitées du moment ont élu domicile dans ce nouveau temple de la mode et de la haute joaillerie. Décor théâtral, offre pointue, modèles uniques, service sur mesure… Bien décidées à faire la différence, elles ont toutes dégainé de sérieux arguments. En arrivant de l’Hôtel Hermitage, c’est Dior qui ouvre le bal avec une large vitrine aux tonalités pastel qui donne le ton. Tout en nuances de rose, de blanc et de matières fluides, la marque présente un vestiaire résolument couture et un brin poétique. À l’étage, les chaussures accueillent les visiteurs, tandis que les vêtements s’exposent sur des portants graphiques. Ils partagent la vedette avec des pièces de joaillerie et d’horlogerie, mais aussi de nombreuses œuvres d’art, à l’image d’une toile de Martin Kline. Les hommes ne sont pas oubliés : le sous-sol est réservé aux créations de Kim Jones.
Chez Alexander McQueen, une table en pierre imposante trône à l’entrée aux côtés d’ensembles structurés et autres nouveautés, dessinées par Sarah Burton. À deux pas, la femme Akris, imaginée par le créateur Albert Kriemler, se dévoile. Les jupes voluptueuses accompagnent des coupes graphiques, tandis que les imprimés arty s’invitent dans la sélection estivale. Le pastel prend le pouvoir et s’impose à la fois sur des pochettes en cuir et des chemisiers ajustés. Une douceur que viennent contraster des tenues monochromes en noir ou blanc. De quoi se créer un dressing varié, à porter en journée comme en soirée.

Exclusivités
Chez Prada, la mode féminine s’offre 470 m2 de surface. Sol en marbre noir et blanc, étagères minimalistes… la couleur vient des looks, mules, escarpins et autres sacs de la nouvelle collection. Et les adeptes de sorties mondaines apprécieront la ligne exclusive de robes du soir. Ou encore le modèle Sybille, vendu en exclusivité à Monte-Carlo. Pour ces messieurs, c’est à proximité que l’on apprécie un lieu entièrement dédié à la mode masculine, du prêt-à-porter aux accessoires. La boutique Louis Vuitton affiche des vitrines rehaussées de gigantesques bananiers fluo, accompagnés d’une version inédite et multicolore de l’iconique chaise Cocoon. Sur trois étages, ses univers se déclinent. Et des pièces d’exception sont disponibles à l’image de la Petite Malle en vert Céladon. Clin d’œil à la Principauté, une malle historique ayant appartenu à la Princesse Charlotte est présente dans la mezzanine.

Mise en scène
Pour sa première adresse monégasque, Fendi a fait appel aux architectes d’intérieur Britt Moran et Emiliano Salci. Le résultat est un savant mélange de mobilier vintage et de pièces au design contemporain, sublimé par des œuvres d’art, qui donne une allure d’appartement luxueux à cet espace unique en son genre. Sur trois étages, les clients découvrent les différentes lignes, du vestiaire féminin et ses fourrures iconiques à la maroquinerie ou aux collections homme au sous-sol. Les cabines sont de véritables écrins. L’une est décorée de panneaux inspirés des paysages qui peuplent les ornements chinois, peints à la main et sublimés de feuilles d’or. Autre décor magistral, celui de Saint Laurent où le marbre est omniprésent, du sol aux escaliers en passant par les étagères. Il est quasiment le seul élément présent, en dehors des portants dorés où sont suspendus des vestes en cuir doré et autres vêtements au style résolument rock pour l’homme et la femme. Chez Sonia Rykiel, l’inspiration est plus littéraire. L’espace est parsemé de livres qui cohabitent avec les nouveautés de la griffe. Les inspirations iconiques et les fameuses rayures multicolores sont présentes aux côtés de robes en crochet et autres sacs et cabas. Un ensemble qui renoue avec la douceur et l’insouciance.

Évasion
Pour la maison Lanvin, Bruno Sialelli signe un dressing aux courbes fluides qui invite au voyage et éveille les sens. Des créations colorées de détails ethniques, de signatures subtiles et d'une palette de tonalités vibrantes. Enfin, Chanel transporte sa clientèle dans le passé de sa célèbre créatrice avec de nombreuses références à sa vie. Au total, vingt-sept œuvres d’art signées par dix-neuf artistes sont exposées. Et l’on apprécie l’intimité offerte par l’aménagement des lieux, notamment un double salon avec une imposante cheminée, composé de sofas et de fauteuils en tweed.

Par Caroline Stefani