Evénements

 

Fred-Valerie-samuel.jpg

Valérie Samuel, petite-fille du fondateur de la maison Fred./ © Julio Piatti

Fred

  • Joaillier globe-trotter

04.2019

Directrice générale adjointe et artistique de la maison Fred, Valérie Samuel perpétue l’esprit et les codes imaginés par son grand-père. « Lorsqu’il fonde la maison en 1936, il inscrit sur sa première carte de visite : “moderne joaillier créateur”. Il était si visionnaire qu’aujourd’hui nous ne faisons qu’appliquer ce qui l’animait pour rester dans l’air du temps. Dans les années 70, Il a pris conscience que les femmes s’émancipaient, qu’elles voulaient des bijoux qui se portent au quotidien. Il les a rendues libres de leurs mouvements et d’exprimer leur propre style. » Au fil des années, l’entreprise familiale passée entre les mains de la maison LVMH a su conserver son ADN. « Nos collections iconiques ont évolué, tout en continuant de porter notre identité comme Force 10 ou 8°0. »

Les couleurs du Sud
Né en Argentine, Fred Samuel vouait un attachement très fort au Sud de la France et à Monaco où il retrouvait le soleil et les couleurs de son enfance. « Dans ses mémoires, mon grand-père a écrit au sujet de Monaco : “le lieu où la lumière des pierres me fût en quelque sorte restituée” », confie Valérie Samuel. Un amour que l’on retrouve à la fois dans ses créations et dans les différentes adresses du joaillier. Imaginée en collaboration avec le designer Hubert de Malherbe, l’identité reflète les codes de la Riviera.

Retour aux sources
« Fred a de nouveau son écrin en Principauté », se félicite Valérie Samuel. Sur place, on apprécie des volumes incroyables tout en rondeur, des pièces historiques et une fresque réalisée par Vincent Darré représentant la déesse de la lumière. L’ensemble des collections s’affiche, dont la réédition de l’iconique Ombre féline. « Dans les mémoires d’un joaillier, Fred Samuel raconte l’un des plus beaux moments de sa carrière, lorsque la princesse Grace lui fait l’honneur de venir inaugurer sa boutique en 1976 et lui dit en parlant de la bague qu’elle portait : “C’est un bijou que j’adore et que je ne quitte jamais”. »

Les Escales Fred
Désirant partager avec fantaisie le parcours du joaillier, Valérie Samuel a fait appel au malicieux Vincent Darré. Une collaboration poétique dont le point de départ est une correspondance entre Fred Samuel et le décorateur français, des missives fantasques qui ont donné forme à des vidéos espiègles et des dessins inspirés. « Fred Samuel venait sur la French Riviera avec une valise pleine de pierres précieuses et de bijoux. Il était très excentrique. Il raconte son rêve de monter dans une montgolfière et de jeter des bijoux au fil de ses escapades… Nous avons donc imaginé un carnet de voyage à son image qui raconte sa vie en toute sincérité », explique Vincent Darré. Après Tokyo et Monaco, l’escale sur la Riviera viendra clôturer en juin ce triptyque poétique.

Par Caroline Stefani