Montres - Le cru 2016

 
 chronographe de ville

Chronographes de ville


05.2016

La montre sportive par excellence se met sur son 31 pour accompagner le néodandy à toute heure de la journée. Quand il ne se sophistique pas de complications fort utiles...

 

Quel visage prendrait l’Oyster Perpetual Cosmograph Daytona, après lifting ? La question passionne. Le mythique chronographe, Paul Newman pour les intimes, revient sur le devant de la scène et les puristes ne sont pas déçus ! Fidèle aux codes du modèle de 1965, il se dote des dernières innovations telles que la lunette monobloc en Cerachrom. Et il pose un véritable dilemme : entre le cadran noir ou blanc, lequel choisir ? Même hésitation face aux multiples déclinaisons du Chronographe Élégance de la maison Pequignet. Cadran bleu, argent ou noir ensoleillé, bracelet en acier ou en cuir façon alligator, ce modèle pur, à trotteuse centrale, compteurs de 12 h à 6 h et 30 minutes à 9 h, comblera les plus soucieux de leur style. Quant aux passionnés de voitures anciennes, ils ne résisteront pas au modèle El Primero 36’000 VpH Classic Cars de Zenith. Partenaire de 50 événements automobiles, la manufacture présente une montre aux lignes racées et à l’allure éternelle. Le boîtier en acier se pare d’un cadran anthracite, rythmé par trois compteurs aux couleurs originelles, anthracite, bleu et gris clair. Sous le capot ronronne un moteur puissant, le calibre El Primero 400B de 36 000 alternances par heure pour un affichage au 1/10e de seconde, digne de la lignée prestigieuse de la maison, qui lança en 1969 le chronographe de série le plus précis du monde. L’élégance est de mise aussi chez Omega avec le modèle Speedmaster Moonwatch Co-Axial Chronometrer qui ajoute la fonction phase de lune. C’est un quantième perpétuel qui enrichit le modèle L.U.C Perpetual Chrono de Chopard. En édition limitée à 20 exemplaires, le chronographe à remontage manuel, en or éthique fairmined, s’empare des plus belles finitions de l’horlogerie, certifié chronomètre et Poinçon de Genève.