ART & HORLOGERIE

 

 atelier-crea01
 atelier-crea02

DANS LES ATELIERS DES CRÉATEURS


05.2014

Initiées à la technique, les femmes n’en demeurent pas moins attachées à leur style. Quand la haute couture puise dans son savoir-faire, les manufactures, elles, s’inspirent des podiums.

 

Les maisons de mode l’ont bien compris. Face aux manufactures, elles doivent cultiver leur différence. Chanel s’est lancée dans l’aventure en 1987 avec sa cultissime montre Première. Depuis, la maison a su prendre un virage horloger en faisant appel aux spécia­listes Renaud & Papi pour développer ses compli­cations. Pas question pour autant d’oublier les codes chers à Mademoiselle Chanel.


BRODERIE, MARQUETERIE ET INSPIRATION NEW-LOOK
Après avoir paré sa Première d’un Tourbillon Volant Camélia, c’est la J12 qui s’anime d’un calibre Tourbillon Volant Comète. Les métiers d’art font aussi partie intrinsèque de la haute couture. La ligne Mademoiselle Privée fait démonstration du savoir-faire des ateliers. Ainsi, la maison Lesage, qui brode habituellement les étoffes des robes, intervient pour la première fois sur un cadran avec un camélia en fils de soie. En 2014, la fleur fétiche de Coco Chanel se réinvente selon la technique du maki-e (les motifs floraux sont dessinés avec paillons en or jaune sur la laque noire). La réussite horlogère de Dior tient à sa masse oscillante inversée. Visible sur le cadran, elle de­vient la toile idéale pour révéler l’esprit couture de la maison. Après les plumes ou la résille, la Dior Grand Soir N° 27 Origami s’habille de marqueterie de nacre sertie de spinelles. Les amatrices ne résisteront pas à la montre plus sobre mais tout aussi élégante inspirée du « tailleur bar » en acier et nacre, Dior VIII Mon­tai­gne, en référence à l’adresse où la maison fut ouverte en 1946. « Tout se marie avec le gris, c’est donc la couleur recommandée pour les accessoires » disait Christian Dior.


EN ACCORD AVEC LES GARDE-ROBES DE SAISON

À chaque maison, son icône. Chez Burberry, l’indémodable trench inspire une montre : The Britain Limited Edition Trench Ceramic. Imaginée par le directeur de la création, Christopher Bailey, elle s’approprie le vocabulaire de l’imperméable, de sa tonalité sable à la forme de sa couronne. Si la mode n’est pas leur métier premier, les horlogers se plient aussi aux exigences des tendances. Aérien et minimaliste, le design épuré de la RM 07-01 de Richard Mille s’accorde à merveille avec les silhouettes en total look blanc qui ont envahi le macadam. Quand un souffle street art s’invite dans les collections de Prada, Hublot offre à sa Big Bang Pop Art « for ladies only » une garde-robe aux joyeuses couleurs des portraits d’Andy Warhol. Enfin, chez de Grisogono, le bracelet en cordelettes de cuir de l’Allegra joue la carte d’une palette multiple et chatoyante à marier à son look.

 

DEUX ÉGÉRIES,
DEUX STYLES
Séduire les femmes… Tel est le credo des maisons horlogères. Et quoi de mieux qu’une superbe égérie pour attirer de nouvelles clientes ? L’automne dernier, Audemars Piguet présentait sa campagne de publicité mondiale dédiée aux femmes. Le top Anouck Lepère a été choisi pour porter le nouveau slogan : « Chaque règle a son exception ». Chez Chaumet, Marine Vacth, figure de la Parisienne, révélée par le film Jeune et jolie, a la mission d’illustrer les valeurs de la marque. Entre naturel et sophistication, l’actrice française y porte, entre autres, une montre en acier automatique.



Par Julie de los Rios