Art autrement

Portrait-Martin-Guesnet.jpg

Martin Guesnet, directeur Europe de la maison de ventes Artcurial.

Martin Guesnet

  • « Donner à la scène locale une grande visibilité »

05.2018

Directeur Europe d’Artcurial, il est le nouveau président de Botox(s), le réseau d’art contemporain Alpes et Riviera qui multiplie les initiatives originales, comme le festival Curiosité(s) en juin-juillet.

Envie d’explorer des musées, des galeries et autres lieux culturels dans une ambiance intime et conviviale ? « Créé au départ pour faire connaître l’art contemporain sur la Côte d’Azur, Botox(s) a étendu récemment son réseau aux Alpes-de-Haute-Provence, aux Hautes-Alpes, à l’Italie frontalière, et ne cesse de grandir », s’enthousiasme Martin Guesnet. Une personnalité très attachée à la région, puisqu’après avoir commencé sa carrière à Paris, il a dirigé la galerie Beaubourg à Vence au cours des années 1990. Il se souvient : « C’était une période très dynamique, avec une génération d’artistes qui a fait carrière et des galeries montées depuis lors à Paris. » S’il y avait déjà à l’époque une véritable richesse de lieux, chacun était pourtant assez isolé. « Le MAMAC à Nice et l’Espace de l’art concret à Mouans-Sartoux étaient très actifs, mais il n’y avait pas de lien. La force de Botox(s) a été de fédérer tous ces lieux. Le réseau compte désormais trente structures, publiques comme privées. » Un regroupement qui permet d’organiser des sorties pédagogiques inédites, telles que les « Visiteurs du Samedi ». L’idée ? Le réseau embarque le public une fois par mois pour un parcours en quatre à cinq visites, guidées par les directeurs, conservateurs, artistes ou commissaires d’exposition sur place.

S’échapper des sentiers battus
Parmi les nouvelles animations audacieuses, il y a aussi les « Tchatches », inspirées des Pecha Kucha. « Un format que j’aime particulièrement, court et très frais, se réjouit Martin Guesnet. Le principe est simple : 20 images sont présen­tées chacune en 20 secondes, sur un thème totalement ouvert. » Tous les trimestres, un tchatcheur explore ainsi une œuvre, une expo, un livre, un projet… peu importe quoi, tant qu’il s’agit d’art. Chaque fois, le lieu change et il y a un artiste invité. L’arrivée de Martin Guesnet marque également un tournant dans les animations du réseau cet été. Après dix éditions qui ont rassemblé des milliers de per­son­nes, les « Visiteurs du Soir », qui se te­naient sur un seul week-end, deviennent le festival Curiosité(s). Un parcours d’art contemporain avec des focus, qui se tient du 8 juin au 29 juillet, pour prendre le temps d’explorer les lieux de l’ensemble du territoire Botox(s), jusqu’aux plus éloignés des villes côtières ! Une belle opportunité pour locaux et touristes de se frotter au dynamisme de la scène locale, à travers la qualité et la diversité de ses propositions.

Vers l’Italie et l’international
« Je reviens donc aujourd’hui dans un tout autre contexte, précise Martin Guesnet, directeur Europe de la maison de ventes Artcurial, implantée notamment à Monte-Carlo. La scène artistique azuréenne s’est étoffée de manière spectaculaire. L’attitude a changé vis-à-vis de la culture, il y a désormais un réel engagement politique en ce sens. En Allemagne où je suis né, la force publique et le privé ne tirent pas tou­jours la même corde mais vont dans une même direction pour l’art. » Et de poursuivre : « La Principauté souhaite également faire une véritable place au marché de l’art. Si Monaco n’est pas grand en superficie, on y observe un incroyable développement culturel, c’est un peu comme un hub. » Diplomate et Européen dans l’âme, ce nouveau président nourrit donc des objectifs ambitieux : « Botox(s) a posé les bases d’un réseau puissant, avec un ancrage régional fort. C’est donc pour moi un formidable défi que d’apporter mon expérience, en lui donnant une visibilité encore plus large, de Paris à Munich, au niveau national et international. Il me tient aussi à cœur que des fondations rejoignent notre réseau. »

www.botoxs.fr