ArchiCOTE 2016

 

 
 ZED David Law


David Zeller

  • Le Flexo, version vintage

10.2016

Il a créé le trophée remis aux lauréats du Concours #ArchiCOTE. Un personnage à l’attitude parlante, qu’il a façonné pour l’édition 2016 dans son nouveau matériau de prédilection : le métal.

 

"Je pourrais rester des heures à regarder les gens. Il y a dans les postures un langage, que les mots peuvent même parfois venir parasiter" témoigne David Zeller, alias ZED. Représenté dans une trentaine de galeries et de prestigieuses enseignes en France, mais aussi en Belgique, en Suisse et en Italie, l’artiste comportementaliste voyage au gré des expositions avec son Flexo. Ce petit bonhomme en plexiglas, à la silhouette quasi-signalétique, illustre grâce à une ribambelle d’attitudes nos émotions au quotidien. L’an passé, ZED avait imaginé un Flexo avec les bras en triangle au-dessus d e la tête pour le Concours ArchiCOTE. Un modèle baptisé Un toit sur la tête, en écho au tremblement de terre dévastateur de l’Aquila en 2009 et au naufrage près de Lampedusa en 2013, dont il dévoile pour les lauréats 2016 une version patinée rouille, vintage, à l’image de ses dernières productions.

 

Dire avec le corps humain
Porté par le besoin de créer, d’exprimer par la matière sa sensibilité, David Zeller se souvient : « Petit, je sculptais des corps à taille réelle sur le sable et plus tard, nous passions des soirées entre amis à modeler des personnages. » Parti rejoindre la Guadeloupe, il se met là-bas à sculpter des bustes et des silhouettes entières en bois. Une passion boulimique qui l’occupe jour et nuit. Pour émanciper son art, il décide alors de s’installer en Italie, en faisant un crochet par son Alsace natale : « C’était l’hiver et je me suis trouvé sans atelier. J’ai récupéré des chutes de plexiglas chez un industriel voisin et j’ai créé Flexo, pour rendre l’art accessible à tous. » Face à l’engouement du public, il met au point un procédé de découpe industriel permettant d’obtenir une silhouette de base qu’il peut ensuite thermoformer à la main, articulation par articulation, pour donner vie à une pièce unique en relief.

 

Acier plein, découpé et plié
Après quelques modèles chromés, caractérisés par leur brillance, ce passionné de style vintage ressent l’envie de produire une gamme à l’opposé. Ses Flexo en acier existent ainsi désormais sous trois aspects, qui véhiculent chacun leurs émotions : chromé, vintage ou industriel brossé avec traces d’impact. « Le plexiglas est un matériau ultra-délicat, fluide et doux, où il faut doser chaque geste, poursuit ZED. Après cinq années passées à le travailler, je suis aujourd’hui très attiré par le métal, qui me rappelle le bois. Si je suis très perfectionniste, j’aime aussi cette force que l’on peut extérioriser. » Découpées, ces pièces en acier plein sont ensuite pliées à la chaleur du chalumeau. Et ces derniers temps, David Zeller produit des Flexo en métal de plus en plus grands pour l’extérieur. L’artiste a en effet reçu dernièrement sa première commande publique : six œuvres monumentales de 1,30 m qui seront installées le long du Fil rouge, la promenade urbaine de sa ville natale, Mulhouse.

 

www.zed-design.com