AEROPORT

 
 ESTROSI

 Christian Estrosi : Député-maire de Nice / Deputy and Mayor of Nice

Président de la Métropole Nice Côte d’Azur / Chair of Métropole Nice Côte d’Azur

Christian Estrosi


10.2015

« Cet Aéroport est un pilier du développement de notre région. »

 

Sur ma proposition, les Niçois se sont prononcés le 19 février dernier sur la privatisation de l’Aéroport Nice Côte d’Azur : le résultat a été sans appel puisque 97,47 % l’ont rejeté. J’ai choisi de les consulter parce qu’il s’agit du 2e aéroport international de France qui compte 11,5 millions de passagers, 7 milliards d’euros de retombées économiques et 65 000 emplois directs et indirects. Il revêt donc un caractère stratégique incontestable pour le développement économique de notre territoire.
Le gouvernement a choisi de sacrifier la Société Aéroportuaire de la Côte d’Azur (SACA) pour renflouer les caisses de l’État, au détriment de tous les Azuréens (Nice, Mandelieu, Saint-Tropez...). Or, l’aéroport a pu se développer et se valoriser grâce aux efforts d’investissement qu’ils ont consentis depuis 1935. Cet aéroport est un pilier du développement de notre région, c’est pourquoi j’ai interpellé Emmanuel Macron afin d’obtenir pour les collectivités la garantie de participer à la gouvernance de la future société, d’être associées étroitement au choix du futur actionnaire, l’ouverture de nouvelles lignes et, enfin, l’investissement d’une partie des bénéfices de la vente de l’aéroport pour notre territoire. L’ensemble de ces demandes ont été acceptées mais nous resterons vigilants à ce que ces engagements se concrétisent, parce qu’il s’agit de l’aéroport de l’ensemble des Azuréens.
Dominique Estrosi-Sassone a porté au Sénat le 18 avril dernier les amendements qui ont permis l’inscription dans la loi des avancées obtenues. Je veillerai à ce qu’en aucun cas l’aéroport passe aux mains d’investisseurs étrangers, dont la maximisation du profit serait la seule motivation, tout en continuant à veiller à ce que les intérêts de notre territoire soient respectés.