logo-paris

PARU DANS COTE FOR PARIS VISITORS

COTE Magazine»FOR PARIS VISITORS»Sortir»Les femmes aux fourneaux !
 
lequellec-octparis
 metayer-octparis

Les femmes aux fourneaux !

  • Adresses
______________
10.2014

Il paraîtrait que la cuisine est un métier d’homme. C’est sans compter sur des cuisinières talentueuses et pleines de bonnes idées qui sont parvenues, en quelques coups de mandolines, à se tailler une place dans le petit monde très macho de la gastro. Qu’on se le dise : la révolution des toquées est en marche !

 


Cuisinières sur le pouce



Delphine Zampetti
Alors qu’elle se rêve artiste, Delphine Zampetti abandonne ses études pour un art plus terre à terre, celui de la table. Après avoir posé ses valises au Verre Volé et au 104, la compagne d’Inaki Aizpitarte, chef du Chateaubriand, ouvre dans une ancienne boucherie chevaline, une sandwicherie raffinée, où se côtoient sandwichs à la truite de banka façon gravlax et terrines maison, mini-concombres en pickles, sa passion. De ce passé équestre ne subsiste qu’une tête de cheval sur la devanture du rade au formica d’origine. Un spot original à la hauteur de sa cuisinière qui a reçu le prix Fooding 2013 du meilleur casse-graine.

85 rue de la Roquette, 11e - Tél. 01 43 71 90 75


Séphora Saada
Tout le monde connaît le cheesecake. Surtout depuis qu’il est devenu le nouveau fantasme des Parisiens. Même s’il semble facile à réaliser, il est pourtant difficile à réussir ! La pro du domaine ? Séphora Saada. Une véritable experte qui réalise avec finesse et doigté des cheesecakes à se damner : caramel pécan, rose-framboises… Et pour les « gueules » salées, la chef surprend chaque jour avec des « she’s cake » aux saveurs détonantes.

20 avenue Ledru Rollin, 12e - Tél. 01 53 46 93 16


Kristin Frederick
Qui a eu cette idée folle un jour d’importer les food trucks à Paris ? Cette sacrée Kristin Frederick bien sûr ! Si son nom ne vous dit rien, la Californienne a pourtant fait ses classes à l’Ecole Ferrandi et à l’Apicius. Au menu de son Camion Qui Fume, des hamburgers au bon goût de son enfance. Et pour ceux qui préfèrent le côté cosy d’un endroit bien chaud, elle a tout prévu. Le food truck a désormais un garage au Freddie’s Deli, un delicatessen comme à New York. Mais cette fois, exit les hamburgers, et place à des sandwichs aux dimensions XL.

Freddie’s Deli
22 rue Crespin du Gast, 11e - Tél. 01 84 16 33 75
www.lecamionquifume.com

 

Cuisinières étoilées

 


Nina Métayer

C’est à Melbourne que cette boulangère globe-trotteuse découvre la pâtisserie, et en mai dernier qu’a lieu son adoubement. Nina Métayer devient chef pâtissier du prestigieux Hôtel Raphael. Son petit plus ? Des desserts créatifs qui allient avec finesse le doux à l’acide, la légèreté au fruit, la féminité au caractère comme avec ce lingot de chocolat miel et verveine, ou ce moka café-cassis.

Hôtel Raphael
17 avenue Kléber, 16e - Tél. 01 53 64 32 11


Stéphanie Le Quellec
Cette trentenaire a de quoi en épater plus d’un. Après avoir été sous-chef d’un restaurant étoilé et avoir gagné la finale de l’émission Top Chef en 2011, Stéphanie Le Quellec a repris avec succès les rênes des cuisines du Prince de Galles. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, elle a su imposer sa « patte » méridionale et conquérir le cœur des plus fins gourmets avec des plats d’exception à la cuisson millimétrée, qui lui ont permis de devenir, en février dernier, la 16e femme française étoilée.

Hôtel Prince de Galles - La Scène
33 avenue George V, 8e - Tél. 01 53 23 77 77


Beatriz Gonzalez
Elle a beau être fille de restaurateur mexicain, c’est en France qu’elle a posé ses valises et ouvert son propre restaurant, après un passage à l’Institut Paul Bocuse et à la Grande Cascade. Et, au Neva Cuisine, qui fait twister la bistronomie à coups de foie gras moelleux, melon infusé à la sangria, s’ajoute désormais le petit frère, Coretta, situé en plein cœur des Batignolles. Un néobistrot contemporain à la cuisine savoureuse tantôt d’ici tantôt de là-bas.

* Neva Cuisine, 2 rue Berne, 8e - Tél. 01 45 22 18 91
* Coretta,  151 bis rue Cardinet, 17e - Tél. 01 42 26 55 55


Virginie Basselot
La Normandie ne donne pas que du bon cidre mais aussi de très bons chefs. Virginie Basselot, qui mitonne dans les cuisines du Saint James Paris, en fait partie. Deux ans après son arrivée au prestigieux hôtel, elle y décroche sa première étoile au Michelin. Une belle récompense pour cette Deauvillaise de 32 ans qui n’en est pas à son coup d’essai. Au Bristol, où elle excellait en tant que premier sous-chef au côté d’Eric Frechon, elle avait vu débarquer le 3e macaron. Une bonne étoile vous avez dit ?

Saint-James
43 avenue Bugeaud, 16e - Tél. 01 44 05 81 81

 

Cuisinières d’inspiration

 


Hélène Darroze

Qu’on se le dise : Hélène Darroze c’est un peu LA « top chef » des fourneaux. D’une, parce qu’elle est la seule femme à avoir obtenu, en Angleterre, 2 étoiles. De deux, parce qu’en plus d’être la chef du Connaught à Londres, l’ancienne disciple d’Alain Ducasse a ouvert un restaurant à Paris où il fait bon déguster des tapas et des plats de ses Landes natales. Car ce qui inspire cette descendante d’hôtelier et de restaurateurs du Sud-Ouest, ce sont les ingrédients et les émotions de son plein pays !

Hélène Darroze
4 rue d’Assas, 6e - Tél. 01 42 22 00 11


Kaori Endo
Départ du Japon. Premier arrêt : Londres, dans une école de cuisine. Terminus : Paris, où Kaori Endo réussit à se faire une place, malgré quelques problèmes d’aiguillage. Son retard rattrapé, elle crée une cantine improvisée à La Générale, un squat d’artistes parisien, ce qui lui permet de reprendre confiance en ses talents culinaires. Et là, tout s’enchaîne : Rose Bakery, le temple de la food chic-écolo puis, Nanashi, la cantine franco-nippone au mobilier d’écolier, spécialiste des bentos bios et des plats veggie.

* Nanashi, 57 rue Charlot, 3e Tél. 01 44 61 45 49
* Rose Bakery, 31 rue Paradis, 10e Tél. 01 40 22 05 55
* Chez Bonpoint, 6 rue de Tournon, 6e Tél. 01 43 26 14 06


Flora Mikula

C’est sur la rive droite que Flora Mikula a ouvert son « auberge urbaine ». Un spot convivial qui sent bon les voyages et les plats métissés que l’on déguste avant de se reposer dans l’une des 21 chambres thématiques. Car cette Avignonnaise, élève du chef Christian Etienne, n’a eu de cesse de crapahuter à droite et à gauche, pensant les cuisines du monde moins machistes. Mais c’est bien en France, après un passage à l’Arpège et une rencontre avec Alain Passard, que lui viendra l’envie d’ouvrir son « chez-elle » au bon goût d’ailleurs !

Auberge Flora
44 boulevard Richard Lenoir, 11e - Tél. 01 47 00 52 77


Claire Heitzler
La précision de la pâtisserie a un je-ne-sais-quoi de féminin. Claire Heitzler l’a bien compris. À tout juste 19 ans, elle devient meilleure apprentie d’Alsace, et disciple de Georges Blanc et Michel Troisgros avant de s’envoler pour le Japon à la demande d’Alain Ducasse. S’ensuivent l’hôtel Park Hyatt à Dubaï, le Ritz à Paris puis à nouveau Alain Ducasse et le Lasserre. À la carte, des pâtisseries françaises allégées et fruitées à la note internationale : sudachi pour la touche nippone, noix de cajou pour la touche orientale, fruits secs pour la touche alsacienne ! Un dessert signature : le dôme chocolaté, passion et noisettes du Piémont. Et macaron sur le gâteau, en 2013, elle est élue pâtissière de l’année par le prestigieux Gault et Millau.

Lasserre
17 avenue Franklin Roosevelt, 8e - Tél. 01 43 59 02 13

 


Par Alix Lerebours

  • COTE 30 ANS

magazine-mars

lire le magazine
mars -avril 2017

week end by cote

 

 

 

fb-cote