Culture

 

 

 
 foujita-Combat-II,-detail-1.jpg
Foujita, Combat II, détail, 1928. Huile sur toile. / © Maison-atelier Foujita. CD Essonne. Photo Laurence Godart © Fondation Foujita / Adagp, Paris, 2017

Musée Maillol

  • Le mystère Foujita

06.2018

Le destin unique de certains artistes peut s’avérer parfois plus intéressant que leurs œuvres. Le musée Maillol lève le voile sur Foujita (1886-1968), le plus parisien des artistes japonais. Fils d’un médecin de l’armée impériale et héros dandy du Paris des Années folles, il a su façonner, en précurseur et aux yeux des médias balbutiants, l’image d’un homme fascinant, à l’avant-garde de la mode – ce qui contribua aussi certainement à sa réussite artistique. À l’instar d’un Karl Lagerfeld, Foujita se prend très régulièrement comme modèle, se compose une silhouette-logo dont il sait jouer à merveille : lourde frange, fine moustache, anneau d’oreille, lunettes rondes, élégance bohème, il évoluera dans les cercles où il fait bon se faire voir et s’amuser. Des films d’archives exceptionnels en témoignent durant le parcours.

Jusqu’au 15 juillet
61 rue de Grenelle, 7e
Tél. 01 42 22 57 25